Retrouver un lien intuitif avec nos émotions

Qu’on les ignore ou qu’on leur donne trop d’importance, en perdant notre lien naturel avec nos émotions, nous passons à coté d’une formidable richesse et de précieux enseignements…

Retrouver une connexion intuitive avec nos émotions


Tout ce qui nous constitue joue évidemment un rôle dans notre existence (comment pourrait-il en être autrement?), et ce de trois manières : nous préserver (conserver nos acquis), exprimer qui on est, et nous faire évoluer.

Ne pas écouter ses émotions revient donc à : ne pas se préserver (donc se détruire), ne pas s’exprimer et ne pas évoluer. Vu comme ça, ça devrait faire réfléchir !

On entend généralement parler de la peur, de la tristesse, de la joie, de la colère… et… c’est tout ? Quid de la haine, du dégoût, de la honte, de la rage, de l’effrois, de la stupeur ? De l’émerveillement, de la jubilation, de la jouissance, de l’extase ?

La peur nous met en garde d’un danger. La tristesse nous aide à nous détacher (à faire un deuil). La colère nous aide à nous défendre (à défendre nos valeurs). Le désir et le courage nous poussent à aller de l’avant (et vers les autres). La joie et l’euphorie nous poussent à nous lâcher (à exprimer spontanément qui on est). La honte nous montre une de nos difficultés relationnelles. La vexation nous montre nos identifications. La surprise nous invite à la nouveauté etc. etc.

Il existe en réalité une infinité d’émotions et nous manquons de mots pour les décrire. Imaginez la richesse de vos sensations (et de votre vie) si vous pouviez accueillir toutes les émotions qui naissent en vous et suivre intuitivement leurs enseignements ?

Nous sommes malheureusement formatés pour vouloir ressentir seulement certaines émotions, que l’on qualifie de « positives », alors que peut-être comme vous l’avez compris, il n’y a pas d’émotions positives ou négatives. Rappelez vous : préserver-exprimer-évoluer.

A l’inverse, on peut passer son temps à se complaire dans certaines émotions, dites « négatives ». Mais ce n’est qu’un énième moyen de passer à coté de soi.

Vos travaux pratiques pour cet été : à chaque fois que vous ressentez une émotions, prenez le temps de décrypter son message. Pour vous aider, demandez vous : est ce que c’est pour conserver mon intégrité ? Est ce que c’est mon identité profonde qui veut s’exprimer librement ? Est ce que c’est mon intelligence émotionnelle qui a détecté une possibilité d’évoluer ?

Plus vous arriverez à communiquer avec vos émotions, plus vous serez à même d’agir avec justesse face à la situation. Parfois il faut réagir vite, parfois il faut prendre son temps, seul l’expérience peut nous apprendre à faire ce discernement.

L’apport des massages pour nos émotions

Si vous êtes conditionné à refouler vos émotions, la relaxation coréenne peut vous aider à lâcher ce fonctionnement. Et le massage indien peut vous aider à les faire circuler. Si vous avez peur de vos émotions, le massage californien peut vous aider à vous familiariser avec ce type de sensation. Si vous n’arrivez pas à dépasser le stade émotionnel, le massage californien peut aussi vous aider à aller plus en profondeur.

Pour approfondir le sujet

Notre Présence s’incarne pour continuer son expérience vers l’ouverture. Une incarnation est faite de trois systèmes : corps, psychisme et âme. Chaque système est composé de structures. Chaque structure joue un rôle dans le triptyque : préserver, exprimer, évoluer.

Les structures du psychisme sont appelées « chakras ». Les chakras produisent nos intuitions, pensées, sentiments, émotions, instincts, pulsions. Manipura est le chakra qui produit les émotions.

A chaque fois que nous vivons une situation qui nécessite l’expression d’une émotion, celle-ci va se déclencher automatiquement et instantanément. Elle a pour but de nous donner une information sur le moment. A nous ensuite de voir ce que l’on fait, et elle disparaît.

Ce qui vient d’être dit concernant « préserver-exprimer-évoluer » est aussi valable pour les sentiments. Innombrables eux aussi, ils sont fabriqués par un autre chakra. Quand je vous parlais de richesse… et ça ne fait que deux chakras, il en reste 5 !

Comme je sais que vous allez me poser la question de la différence : une émotion est brève, intense, directe, basique. Un sentiment a pour vocation de durer plus longtemps pour nous travailler plus en profondeur, il est plus sophistiqué et contient des informations plus raffinées. Exemples de sentiments : l’humiliation, la culpabilité, le découragement, la sidération, le regret, l’inquiétude, le désespoir, la fierté, l’allégresse, la plénitude…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

11 − 8 =