Comment ça, un travail ?

Être l’artisan de soi-même

Le mot « travail » vous étonne ?

Il est utilisé pour deux raisons : d’une part car il y a un processus d’élaboration qui se passe en nous : on part à la recherche de Soi, on utilise des outils, une méthode, des transformations se produisent (voir la liste ci-dessous), on passe d’un état à un autre, on a l’impression de se construire, bref on est l’artisan de soi-même.

Ensuite, on parle de travail car on accompagne nous-même les ouvertures qui se produisent en nous. C’est une philosophie différente de la thérapie. Ici personne ne soigne personne. Le but n’est pas de guérir mais de devenir Soi. C’est ce qui différencie un travail énergétique d’un soin énergétique. C’est ce qui garantit aussi notre autonomie.

Comment ça, un travail ?

Les outils de l’artisan travailleur sur soi

La personne utilise ses outils pour accompagner le travail en elle : son écoute, ses sens, son attention, sa respiration, son attitude et son accueil.

Les gestes de l’artisan travailleur sur soi

La force d’ouverture nous invite à…

– stimuler, vitaliser

– nettoyer, aérer, évider

– éveiller, dégager

– assouplir

– accueillir, apprivoiser

– libérer, faire émerger, révéler

– intégrer

– apaiser, pacifier

– relâcher, déprogrammer

– connecter, faire circuler, faire communiquer

– creuser, approfondir

– rassembler, centrer, aligner

– habiter, ancrer, enraciner

– éclaircir

– ouvrir, diffuser, déployer

– harmoniser, unifier

… tout ce qui nous constitue : notre nature, notre corps, notre psychisme, notre âme, notre présence, notre conscience, nos mémoires, notre identité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

17 − huit =