Détail d’un cycle d’évolution

Notre évolution est cyclique, à la manière d’une spirale qui va en s’élargissant et en s’approfondissant, chaque cycle suivant un déroulé qui passe par les mêmes étapes.

Détail d'un cycle d'évolution

L’équilibre

Fin et début d’un cycle, on est dans un état stable.

L’éveil de conscience

De nouvelles informations ont éveillé la conscience d’une structure, qui demande à évoluer.

La force d’ouverture attire notre attention dessus. On a le choix d’y aller, ou pas, mais ça ne serait que partie remise. De toute façon rien ne se fera sans nous, c’est notre responsabilité.

L’exploration de soi

Avec notre capacité du moment de présence à soi, d’attention, d’écoute, on accompagne le mouvement d’ouverture, guidé aussi par l’accompagnateur.

La force d’ouverture montre la direction du travail. La peur est la porte d’entrée du territoire à explorer. On plonge en soi. On se laisse respirer. On accueille les sensations.

L’intégration de la mémoire

Les mémoires de la structure au travail se retrouvent englobées par de nouvelles informations. Elles sont alors vues avec du recul, ce qui libère une émotion. Les faits marquant qui nous perturbaient s’apaisent et s’intègrent à notre histoire.

La libération

La structure a le champ libre pour retrouver son fonctionnement naturel. Les informations qui la traversent redeviennent cohérentes, la circulation de l’énergie est plus fluide. Ce qui lui permet :

– de lâcher prise sur le programme nerveux qui conditionnait ses réactions,

– de lever le voile qui la recouvrait et d’en augmenter sa clarté,

– de désamorcer les réactions du psychisme et de nous faire goûter un peu plus au silence,

– de venir habiter pleinement la structure de notre Présence,

– d’agrandir notre espace de vide.

La désidentification

De nouvelles informations de nous même affluent au siège de la perception de notre identité. On se sent une autre personne. En fait, on est plus nous même.

On cesse de s’identifier à l’ancien fonctionnement qui nous limitait et on s’identifie à un Soi plus libéré. On quitte peu à peu les personnalités que l’on jouait, pour incarner notre Identité, unique et profonde. Notre besoin d’identité s’amenuit. On fait moins une affaire personnelle de ce qui nous arrive, et on est plus attentif à ce qui nous entoure.

L’unification

L’ouverture est contagieuse, les autres structures s’en inspirent. Elles s’adaptent aux nouvelles informations qui circulent. Elles se réorganisent pour mettre en place un nouvel équilibre, produire une nouvelle qualité. Une difficulté s’efface petit à petit…

Le cycle est terminé, on retrouve un état d’équilibre, jusqu’au prochain cycle. Le travail est sans fin.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 + 9 =