Mon parcours dans le bien-être

Une expérience d’abord personnelle du travail sur soi

Bien avant de penser à travailler comme masseur, je suis depuis dix sept ans un adepte de techniques de bien-être et de développement personnel. Cela a commencé par l’ostéopathie, puis sont venus les bains thermaux, les jeûnes et les nettoyages corporels, différentes formes de thérapies, les cures thermales et ayurvédiques…

De toutes les pratiques que j’ai essayées, celle qui a changé ma vie est le yoga d’inspiration tibétaine, débutée à Paris en 2001. Ce que ça m’a apporté : des libérations, un meilleur ancrage, des éclaircissements, de la légèreté… une réconciliation en fait. Cela m’a reconnecté à l’essentiel, et rendu du coup disponible aux autres. C’est ce qui m’a permis en fin de compte d’être heureux simplement en étant présent, et c’est ce que j’ai eu envie de partager avec les autres.

Cette pratique m’a aussi initié à des notions qui me sont aujourd’hui utiles aux massages : les  structures énergétiques, le lâcher prise nerveux des plexus, les chakras et les fonctions du psychisme, la conscience corporelle, l’intégration des mémoires et la présence à Soi.

Parcours d'un masseur bien-être

Comment ai-je découvert les massages?

C’est justement par l’intermédiaire de cette pratique de yoga que j’ai découvert les massages. C’était pendant des stages de 4 ou 5 jours. Ça a commencé en juillet 2002 et ça a duré jusqu’en mai 2013, 2 à 3 fois par an.

Comment ça se passait ? Dans un groupe de 10 et 20 personnes, sur un après midi, tour à tour masseur puis massé, nous faisions des échanges de massage habillé de 30 minutes, allongés sur le sol. Sans aucune technique, uniquement avec notre intuition.

La consigne était importante : explorer cette forme d’expression où on est en contact avec l’autre, en essayant de rester soi même et de s’ouvrir à l’autre. Les enseignants nous ramenant à nous même lorsqu’on sortait de la consigne.

Qu’est ce que j’y ai découvert ?

Qu’un massage est avant tout un acte de communication, qu’en étant ouvert à l’autre, des échanges d’ouvertures se produisent naturellement, indépendamment de notre volonté. Qu’on ressort d’un tel massage enrichi des qualités humaines de l’autre. Qu’il n’y a pas un donneur et un receveur, mais deux donneurs et deux receveurs en même temps pendant un massage.

Qu’est ce que ces expériences m’ont apporté ?

J’y ai beaucoup développé mon intuition et ma présence à l’autre pendant le massage.

Quelle en a été la conséquence ?

Cette découverte a marqué ma vision des massages. C’est devenu le fondement et le but de ma pratique. Toutes les techniques de massages que j’ai apprises ensuite sont venues compléter cette approche de base.

Ma reconversion

À la fin d’une carrière dans le monde du web et de la formation, j’ai ressenti le besoin d’exercer un métier dans lequel je pourrai « aller au bout de moi », c’est à dire exploiter tout ce que je suis dans la relation à l’autre. J’ai donc décidé de me reconvertir dans le bien-être pour partager tout ce que j’avais reçu depuis 12 ans et vivre pleinement ma passion.

Ma formation

J’ai commencé à me former en 2012 pour devenir professionnel du bien-être.

J’ai commencé par une formation d’hydro-praticien, qui permet d’effectuer des soins corporels avec l’eau. Cette formation de 600 heures m’a donné une bonne connaissance de l’anatomie et m’a ouvert les portes des thalassothérapies.

Je me suis formé ensuite aux massages bien-être auprès de trois écoles. J’ai effectué à ce jour 500 heures de formation rien qu’en massage. Je suis spécialisé dans 4 types : californien, suédois, indien et coréen. Pour moi tous les massages apportent un bien-être énergétique, corporel et psychique. Mais le fait d’avoir des techniques particulières permet de se focaliser sur un aspect le temps d’un massage.

Les massages sont un sujet infini d’approfondissement. Je continue donc continuellement à me former, en suivant des formations et en faisant des échanges avec d’autres praticiens.

Ma pratique professionnelle

J’ai effectué mes premiers massages sur des clients en avril 2013. J’ai pratiqué depuis intensivement dans des environnements toujours plus variés, effectuant à ce jour près de 4000 massages. D’abord dans les thalassothérapies d’Arcachon et d’Antibes, de 2013 à 2014, en tant qu’employé. Puis à mon compte, à Paris, à partir de janvier 2015 : pour les clients des salons Peauzdetente et Massage Concept, à mon cabinet au Centre Sésame, en entreprise, sur des événementiels, au domicile de particuliers et dans des hôtels.

Ce que j’apporte de plus

J’invite les personnes à tourner leur attention vers elle pour aller à leur rencontre et faire leurs retrouvailles. Pour y arriver, je les aide à développer leur conscience corporelle, non mentale.

Elles découvrent ainsi de nouvelles sensations d’elles même. Je leur propose d’accueillir tout ce qui vient, sans jugement, pour qu’elles développent une conscience plus objective d’elles même. Ainsi, le regard qu’elles portent sur leurs sensations s’élargit et s’approfondit, leur permettant d’intégrer tout ce qu’elles ont vécu.

Petit à petit, le lien qu’elles ont avec elle même se renforce et elles découvrent que toute leur histoire personnelle fait en fait leur singularité. Elles se reconnaissent dans leur particularité et peuvent commencer à s’aimer.

Petit à petit elles peuvent se poser en elle, habiter leur corps, pour s’y ancrer, et avec le temps, développer une qualité de présence à soi apaisée, aimante et unifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

quatorze − 1 =